Projet artistique Le Géant #1

Le Géant#1 est une œuvre collective réalisée en 2016, à la suite d’un projet qui a duré plusieurs mois. Il s’agit en particulier d’une peinture sonore réalisée dans les habitations HLM Hochelaga.

Ce projet a permis de renforcer les liens au sein des familles et de la communauté, favorisant ainsi un climat de paix plus propice à l’apprentissage et à la réussite scolaire.

L’oeuvre a fait l’objet d’un vernissage à la galerie des hauts arts Gham et Dafe de Montréal le 17 octobre 2016, à l’occasion de la journée mondiale du refus de la misère. Elle a aussi été exposée au Musée des beaux-arts de Montréal! (Du 29 octobre 2018 au 13 janvier 2019).

La peinture Le Géant#1 était également présente dans le cadre de la conférence Art dans la communauté, tenue par l’artiste et enseignante Joëlle Tremblay, à l’Université Laval à Québec, le 30 mars 2017. Il est aujourd’hui possible de visionner cette conférence ci-dessous :

 
Un article sur cette conférence est disponible.

Les résidents des habitations HLM Hochelaga ne tarissent pas d’histoires de blessures, d’épreuves de la vie, de difficultés surmontées. Mais tous en tirent des leçons, parlent de la solidarité et des ressources personnelles qui permettent de passer au travers, se disent grandis et enrichis par ces expériences de la vie. Beaucoup en parlent même avec humour et fierté !

« Je suis passé proche de jamais être ici avec vous autres et de vous parler. » « Mon tchum était là à tous les jours à l’hôpital. » « Les souffrances font grandir, elles font prendre conscience de ce qu’on a à améliorer. »

Toutes ces histoires, anodines ou incroyables, collectées ces derniers mois à travers des dizaines de rencontres et d’entrevues, ont été le point de départ d’une grande création. Les résidents du quartier, l’artiste Joëlle Tremblay, et l’équipe de la bibliothèque de rue se sont peu à peu lancés ensemble dans la réalisation de cette œuvre collective, à l’occasion de discussions informelles, mais aussi de temps d’atelier de croquis, de photos, et de peintures.

Pendant le festival des savoirs partagés, 3 jours d’atelier de peinture ont finalement abouti à un immense triptique très coloré, auquel ont participé des dizaines de personnes, âgées de 3 à plus de 80 ans. Il représente un personnage double, mi blessé mi ange, qui passe au travers de multiples émotions et va puiser des forces dans une grande corne d’abondance.

En parallèle, les résidents ont inventés et enregistrés des histoires de blessures, souvent drôles et surréalistes, mais foisonnant de détails réels et vécus. Par un système de lecteurs mp3 et d’écouteurs, ces histoires peuvent s’entendre à travers la peinture.