Devenez colporteurs d’histoires « pas fatale, la misère » !

Quotidiennement, les médias nous accablent de mauvaises nouvelles qui entretiennent un climat d’impuissance. ATD Quart Monde propose de recueillir 1001 histoires qui montrent que la misère recule si on s’unit.

Nous vous invitons à mettre en avant des histoires collectives de gens différents qui se sont épaulés dans un même but et ont vécu une avancée visible.

Ces histoires, récoltées ici comme partout dans le monde, nourriront un « 24 heures sur les ondes », en partenariat avec une centaine de radios locales et internationales, dont Radio ONU et Radio France International, du 16 au 17 Octobre 2017.

Pour participer aux 1001 histoires, visitez la campagne 2017 sur le site international  Atd Quart Monde  – Stop Pauvreté, agir tous pour la dignité – 1001 histoires. Vous y trouverez les enregistrements d’histoires écrites avec des membres d’ATD Quart Monde au Québec.

Voici un exemple inspirant, bien de chez nous: « J’habite à Rouyn Noranda. Dans les habitations HLM, beaucoup de mamans ne participaient à rien. Avec 6 mamans et un allié d’ATD Quart Monde, organisateur communautaire dans un CLSC , nous avons créé un petit comité et démarré des activités para scolaires. Je voulais permettre aux enfants qui vivent la pauvreté de participer à un atelier, comme le faisaient mes fils. Une intervenante de l’école nous a fait connaître les enfants qui avaient le plus de difficultés. 

Quand tu es dans la pauvreté, tu te retires des autres, tu penses que tu ne vaux rien, que tu n’es pas capable.

Je me souviens de René, au début, il était mis de côté par les autres mais petit à petit il a réussi à s’intégrer. Il s’est alors aperçu qu’il était capable de belles choses et ça lui a rendu la dignité. Ses yeux se sont illuminés le jour où il a réussi à fabriquer une tasse en poterie.
C’est là que je me suis aperçue que tout le monde a un don, caché ! 

L’année d’après, d’autres parents ont osé sortir de chez eux et animer des ateliers avec nous , d’autres enfants sont venus jouer des instruments de musique qu’une association locale nous a prêtés. J’aime faire du bénévolat et aller chercher les gens. Et pour ATD Quart Monde, ça compte ! »

Pour en savoir plus sur cette Campagne  de mobilisation mondiale “Stop pauvreté”