L’Université populaire Quart Monde. La construction d’un savoir émancipatoire, de Geneviève Tardieu

Cette recherche, historique et analytique, permet de comprendre ce qu’est l’Université populaire Quart Monde, dispositif démocratique, de contre-pouvoir et d’émancipation, où exclus de la société et citoyens soucieux de lutter contre la misère élaborent ensemble des savoirs facteurs de changements sociaux. Des savoirs qui engagent et contribuent à libérer de la pauvreté.

Créée par Joseph Wresinski en 1972, et depuis constituée en réseau international, l’Université populaire Quart Monde s’inscrit dans la lignée des travaux de praticiens de l’émancipation tels Paulo Freire, Saül Alinsky et Danilo Dolci. Exclus de la société et citoyens soucieux de lutter contre la misère y élaborent ensemble des savoirs facteurs de changements sociaux.

Le présent ouvrage s’articule autour d’un axe central : le rapport entre pouvoir, savoir et émancipation. Il interroge l’histoire, le projet, l’ingénierie, les principes de ce lieu où se construit un “penser ensemble”, préalable indispensable à tout “vivre ensemble”. Les processus de construction du savoir et d’émancipation sont montrés dans leur émergence, en s’appuyant sur la réflexion et l’analyse des participants qui vivent dans la grande pauvreté.

Il montre comment créer le socle qui permet de sortir de l’impuissance et d’accéder à leur dignité. A l’Université populaire Quart Monde, les gens ipso facto retrouvent leur dignité, celle de sujet, celle qui leur permet de dire “Je”, qui leur permet de dire : “ce n’est pas parce que je vais mal que je ne peux pas penser”.
(Miguel Benasayag)

Presses universitaires de Paris Ouest – 2012 – 378 p. – 37$

Commandez ce livre en prenant contact avec notre équipe.

Découvrez aussi d’autres ouvrages des éditions Quart Monde : notre catalogue