Participez au 17 Octobre

La journée mondiale du refus de la misère

Depuis 1987, la Journée mondiale du refus de la misère, célébrée le 17 Octobre, permet au grand public d’entendre la parole des personnes en situation de précarité et de pauvreté et de s’engager avec elles pour combattre la misère. «C’est notre journée. On peut exprimer ce que l’on a dans le cœur sans honte, sans gêne», dit une participante.

La journée de tous

Rejoindre les personnes en grande pauvreté dans leur combat, c’est chercher à bâtir avec elles des relations d’égalité. C’est chercher avec elles des réponses face à l’exclusion, à partir de leur vie et de leur savoir.

Ce jour-là, dans des écoles, sur des places publiques, dans des mairies ou des centres culturels, à l’ONU ou au cœur d’un village, des citoyens se rassemblent autour de la parole et de l’expérience des très pauvres, pour dire « non » à la fatalité de la misère et vivre des moments de rencontre, échanger et réfléchir autour de la parole des très pauvres.

Ces rencontres renforcent l’engagement de chacun et interpellent nos sociétés sur la place faite à chacun. Débats, « théâtre forum », lecture de témoignages, ateliers, contes pour enfants, expositions : ces rassemblements citoyens peuvent prendre des formes très variées pour permettre l’expression et susciter la réflexion.

Reconnaissance du 17 Octobre

Le 17 Octobre 1987, plusieurs milliers de personnes de tous milieux se sont rassemblées sur le Parvis des Droits de l’Homme et des libertés à Paris et ont lancé un appel gravé sur la Dalle en l’honneur des victimes de la misère :

  • « Le 17 octobre 1987, des défenseurs des droits de l’homme et du citoyen de tous pays se sont rassemblés sur ce parvis. Ils ont rendu hommage aux victimes de la faim, de l’ignorance et de la violence. Ils ont affirmé leur conviction que la misère n’est pas fatale. Ils ont proclamé leur solidarité avec ceux qui luttent à travers le monde pour la détruire. Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré. » – Joseph Wresinski

La Journée mondiale du refus de la misère, reconnue par l’ONU en 1992, est commémorée dans le monde entier par un nombre croissant de personnes et d’organisations publiques et de la société civile.

En 2008, le Comité international pour le 17 octobre a été créé. Composé d’une vingtaine de membres de différentes origines sociales et horizons géographiques, l’objectif du Comité est d’être un interlocuteur actif avec celles et ceux qui veulent célébrer le 17 octobre ou inaugurer des répliques de la Dalle en l’honneur des victimes de la misère, Dalle fondatrice de la Journée.

Le 17 octobre dans les instances internationales : Au Conseil de l’Europe et Aux Nations Unies.

Pour plus d’information, vous pouvez consulter le site www.refuserlamisere.org. Vous pouvez également télécharger le document de présentation de la journée du 17 octobre au Québec.

Actualités en lien avec la journée du 17 octobre