Échos du festival des savoirs partagés à Hochelaga

Cette année, le décès inattendu d’un papa a rassemblé jeunes et adultes, démontrant leur solidarité à la famille concernée. Dans ce moment de deuil, les parents nous ont encouragés à maintenir les ateliers qui ont favorisé la rencontre par l’art et la beauté. Ils s’y sont davantage investis avec leurs enfants.

Ensemble, on peut le faire ! Céline a longtemps habité dans le parc d’habitations HLM du parc Edmond-Hamelin. Elle est venue soutenir l’animation de l’espace livres pour les petits avec Marie-Christine.

 » Au Festival, tout le monde participe. Les parents aident aussi. Il faut rire à travers nos peines, ça change le moral de place ! Avec tous les participants, on forme une équipe, on n’a pas de jugement, c’est une complicité. Parce qu’ici, le monde est tellement triste et négatif. Mais en nous voyant, ça leur donne du positif. Ça montre qu’ensemble, on peut le faire ! Il faut se serrer les coudes. « 

Partenariat avec l’Artothèque de Montréal. Thi-My travaille à l’Artothèque et est bénévole à la Bibliothèque de rue depuis janvier 2017. Elle a animé un atelier à partir de deux tableaux prêtés gracieusement par l’Artothèque.

Échos de l’Atelier  « La poésie partout »  animé par Marie-Paule Grimaldi.

Comme il n’y a pas beaucoup de participants à son atelier, Marie Paule va à la rencontre des gens dans les autres ateliers! Elle leur demande de leur donner une idée, un mot, sur ce que signifie ce Festival pour eux. Elle écrit les mots par terre sur le chemin à la craie.

Cécile y participe et voici ce qu’elle écrit: «Bonjour, je me nomme Cécile, je suis pour la paix. Je suis une missionnaire. Je crois que tout individu est une chance. Les voyages, ça porte du fruit!»

Et aussi: «Poème des savoirs partagés. Avec la belle journée aujourd’hui, nous sommes ouverts à toutes les races, la température, la musique, les enfants. On se mélange de tous les âges. Nous sommes réunis car chaque personne a de la valeur et il faut la découvrir. C’est l’Art d’aimer les gens!»

Un poème collectif à été  réalisé ä l’occasion du Festival des savoirs partagés:

« Le soleil illumine les quartiers et les coquilles sur nos cœurs. Le grison dort dans les griffes du minou. La chaleur d’aujourd’hui est enthousiaste.

Ensemble nous sommes maison.
Pourtant ce qui se vit sous le ciel aussi bleu que l’amour, dans les soirs noirs et gris, nous voyons parfois jaune, comme flottants sur les nuages.

Nous sommes les rayons Libérateurs de vie dans l’œuf. La chaleur d’aujourd’hui est enthousiaste.

Ensemble nous sommes maison.
Pourtant ce qui se vit sous le ciel aussi bleu que l’amour, dans les soirs noirs et gris, nous voyons parfois jaune, comme flottants sur les nuages.

Nous sommes les rayons Libérateurs de vie dans l’œuf. »