“Etre utile aux autres : un besoin essentiel”

Témoignage de  Marie-Christine Hendrickx (Montréal)

Le Centre de la petite enfance où je travaille offre un service de garde à la demi-journée pour les enfants entre 0 et 5 ans. Ce mode de garde permet de rejoindre des parents qui ne sont pas sur le marché du travail, par choix ou non.

Alors que les enfants sont pris en charge par des éducatrices, les parents peuvent aussi, s’ils le désirent, s’impliquer dans la vie de l’organisme en rejoignant un des comités : Comité Gazette, Événements et Bibliothèque.

En septembre, lors de la rentrée, nous faisons de la publicité pour recruter des parents sur ces comités.

Nous avons appris par expérience que certains parents n’osent pas répondre à notre appel à tous. Ce sont des parents que nous devons aller « chercher ».

Jessica, sous la pression des travailleurs sociaux, nous a confié ses deux jeunes enfants mais elle est très craintive. Les premières fois, elle est restée dans le local avec son plus jeune même alors qu’il faisait la sieste. Puis, elle a accepté de quitter le local et elle attendait dans la cuisine que les heures passent.

Ayant reçu un lot de magazines pour les enfants, je lui ai demandé son aide. Il s’agissait de protéger les pages de chacun des magazines avec du ruban adhésif. Elle a accepté cette tâche et chaque membre du personnel pouvait, en passant dans la cuisine, la voir au travail. Puis, une éducatrice lui a demandé de l’aide pour découper des cartons destinés au bricolage des enfants.

Peu à peu Jessica nous a fait confiance et a accepté de quitter le centre pendant le temps de garde de ses enfants. Mais elle a continué à répondre à nos demandes « pour les enfants ». Elle est fière d’avoir appris à faire de la pâte à sel et elle a rejoint le Comité qui prépare les différentes fêtes de l’année. Elle occupe désormais une belle place parmi les bénévoles du CPE.

Lors de la fête annuelle des bénévoles, elle a été honorée parmi d’autres parents mais cet hommage est bien particulier pour elle : “chaque fois, des larmes de joie coulent le long de ses joues.”

Les parents ayant une vie difficile aspirent aux aussi à être utiles aux autres, même s’ils ne répondent pas présents, comme les autres, à nos campagne de recrutement. Être utile aux autres, est une aspiration très profonde que nous oublions souvent quand il s’agit des personnes que nous souhaitons « aider ».

Atd Quart Monde – 1001 histoires – Stop Pauvreté, agir tous pour la dignité.