Donner, c’est agir : soutenez le volontariat international d’ATD Quart Monde !

Une équipe de volontaires qui se renouvelle… des projets qui se poursuivent … toujours dans l’objectif d’agir avec des personnes en situation de pauvreté et d’exclusion !

Le Mouvement ATD Quart Monde rassemble des gens de milieux sociaux très différents, réunis dans une même volonté de lutter contre la pauvreté et d’aller à la rencontre de ceux et celles qui sont laissés de côté par la société.

Parmi eux, les volontaires permanents ont fait le choix de partager leur vie avec des personnes en situation de grande pauvreté. Ils s’engagent dans la durée et changent régulièrement de pays pour bâtir un mouvement international, créant ainsi des liens entre les personnes qui luttent contre la pauvreté partout dans le monde. À Montréal, l’équipe est en train de se renouveler. Sophie Boyer et David Régnier, couple franco-québécois, nous quittent à la fin de l’année pour rejoindre l’équipe d’ATD Quart Monde en Bolivie. Après avoir passé 9 ans à Taïwan, Sylvain, volontaire québécois et sa femme taïwanaise Shwu Shiow sont revenus à Montréal en 2014. Ils continuent à travailler en lien avec le monde chinois et sa diaspora. Leur mission est de permettre des échanges d’expériences, par exemple, en organisant des séminaires internationaux et en favorisant la publication de documents en chinois.

Françoise et Philippe Barbier, volontaires d’origine Belge, sont arrivés à Montréal au mois d’août, après avoir vécu dans plusieurs pays. Ils viennent de quitter la Belgique où leur a succédé un couple de volontaires haïtiens. Françoise et Philippe vont faire équipe avec Caroline Moreau, jeune québécoise, volontaire depuis 2015.

Caroline va à la rencontre de familles dans les habitations HLM du quartier Hochelaga par le biais d’actions de partage de savoirs et de culture. À travers la bibliothèque de rue par exemple, elle rencontre Alex, un adolescent reconnu dans les habitations HLM comme étant un délinquant. Il se bagarre avec d’autres, a commis de petits vols de commerces… Pourtant, en se présentant chez lui avec quelques livres, Caroline rencontre un jeune intéressé par des romans. Invité à des ateliers de peinture, Alex ne se fait pas prier et démontre un vif intérêt pour l’art. Progressivement, Caroline constate que le regard des voisins change et que les tensions tombent. La bibliothèque de rue multiplie les occasions de se rencontrer et de se voir autrement, pour que s’améliore le vivre-ensemble !

Pour Sophie, le volontariat donne la possibilité d’agir ensemble et lui permet de «se donner le temps et les moyens de faire avec les personnes qui ont l’expérience de la pauvreté». A travers l’Université populaire Quart Monde, Sophie prend le temps de tisser des liens de confiance avec les personnes les plus pauvres pour qu’elles puissent apporter leurs savoirs et leur intelligence lors des rencontres. Comme par exemple avec Josette, qui n’est venue régulièrement à l’Université populaire qu’après un long processus. Un membre d’ATD Quart Monde visitait Josette depuis des années et un jour, il l’a présenté à Sophie. Pendant un an, Sophie est allée la rencontrer. Josette a ensuite accepté de venir avec un autre membre pour participer aux réunions. Ce n’est que progressivement qu’elle a osé y prendre la parole.

David, quant à lui, a beaucoup contribué à l’action publique d’ATD et à la campagne de lutte contre les préjugés. Il souligne que le volontariat permet de «se mettre dans la position d’apprendre du savoir des personnes vivant la pauvreté et de faire entendre ce savoir pour qu’il soit une source de changements dans la société.»

Nous avons besoin de votre soutien financier pour continuer à développer un volontariat international, ici et ailleurs dans le monde, qui bâtît avec des personnes très pauvres des relations dans la durée et qui engage avec elles des actions concrètes démontrant qu’on peut en finir avec la pauvreté et l’exclusion. Ce type d’engagement est aujourd’hui plus que jamais porteur d’espoir pour un monde plus juste.

Vous pouvez faire un don en ligne, par chèque ou par prélèvements automatiques. Merci de votre soutien !