Idée fausse #1 : « Les pauvres ne veulent pas travailler »

lespauvresneveulentpastravailler_titre

On est tanné d’entendre que les pauvres ne veulent pas travailler.

La réalité est bien plus complexe que cela.

Voici quelques chiffres pour démonter le mythe de la fainéantise des personnes qui vivent dans la pauvreté…

  • Diffusez cette fiche-argumentaire dans vos réseaux. Contactez-nous pour d’autres formats à mettre dans vos journaux, encarts, …
  • Vous pouvez aussi la commander en format affiches et cartes postales:  Commander ici
  • Ensemble, on peut mettre fin aux idées fausses sur la pauvreté!

affiche1_final

postcard1_verso_final

Pour en savoir plus :

  • Téléchargez le rapport du l’Institut de la Statistique du Québec “Les profils de revenu des personnes à faible revenu”. Dans le tableau A-1, vous trouverez les chiffres sur lesquels s’appuie notre fiche argumentaire, avec les pourcentages des personnes à faible revenu ayant reçu l’une ou l’autre des sources de revenus. 35,8% des personnes à faible revenu ont des revenus liés à leur travail (salarié ou autonome). 8,9% touchent l’assurance emploi, et parmi eux au plus 6% (5,8+1,2) cumulent revenus de travail et assurance emploi. 34,8% touchent soit des revenus de la Régie des Rentes du Québec, soit le SRG (Supplément de Revenu Garanti). Seuls 23,5% ont des revenus d’assistance sociale. Parmi eux, les deux tiers ont une contrainte reconnue à l’emploi (voir le Rapport statistique sur la clientèle des programmes d’assistance sociale – Février 2014)
  • Consultez de l’Association féminine d’éducation et d’action sociale (Afeas) pour mieux comprendre le concept de travail invisible.
  • Lisez notre communiqué de presse.

Vous avez encore des questions ? Contactez-nous !